Charade dans le rétro #50

Performants sur deux comme sur quatre roues (2/3)

  • Jean-Pierre Beltoise: il est à l’origine d’intenses émotions pour le public, au point de passer du statut de héros national pour son audace en 1966 et 67 sur Matra en proto/GT et 1969 et 70 sur Matra en F1 au GP de France, à celui de lanceur d’alerte sur la sécurité à Charade. Grand Prix de France moto : 1962 (5e en 250cc sur Morini). 1963 (7e en 125cc sur Bultaco et 5e en 50cc sur Kreidler). 1964 (5e en 125cc sur Bultaco et 3e en 50cc sur Kreidler).  1966-67 (17e et 4e sur Matra face aux Ferrari puis Ford GT40). 1969-70, on se souvient de ses incroyables duels avec Jacky Ickx (2e/Matra Ford MS80 #7 et 13e après 8 tours en tête/Matra Simca MS120 #21 en F1 ; photos Paul Lutz). 1970 (1er/étape du Tour de France automobile sur Matra MS650). 1972 (15e sur BRM#5/GP de France de F1). 1976 (1er sur BMW 30CSI en Groupe 1). 1980-81-83-84-85-86 (podiums et places d’honneur sur Peugeot 505/Production).
  • Patrick Depailler: dans « son jardin », l’enfant du pays a vécu des instants gravés dans le marbre. En moto, d’abord. 1963 (en 50cc Nationaux sur une Spéciale MB #36/préparation Motos Blatin Clermont-Ferrand d’une Benelli, sous le pseudo de Patrick Lachaux pour échapper à l’interdiction parentale!). 1964 (13e en 50 Nationaux, toujours sur MB et sous son vrai nom). 1966 (en 250 sur Bultaco prêtée par Jean-Pierre Beltoise). Puis en auto. 1964 (2e/course comptant pour la Coupe des Provinces sur Lotus Ford Super Seven). 1967 (13e en F3 sur Alpine Renault A330). 1971 (1er aux essais et victoire, en F3, sur Alpine Renault A360 #1 devant son ami Jean-Pierre Jabouille). 1972 (20e du GP de France, son premier Grand Prix F1, sur Tyrrell Ford 004 #8). 1976 (1er/Simca Rallye2 #5 de la course très animée du Simca Racing Team après être parti en dernière ligne !).
  • Guy Ligier: le solide Vichyssois, pilote et constructeur, s’est illustré à deux reprises sur ce circuit. 1959 (13e en 500cc sur Norton/Grand Prix de France moto) ; 1966 (1er/étape du Rallye international du Limousin sur Ford GT40 #1).
  • Eric Offenstadt: s’il commence  par la moto en 1961, il se met à l’auto deux ans après avant de retourner aux deux roues en 1970.  La forte personnalité de « Pépé », notamment concepteur d’un cadre monocoque pour moto, l’a entraîné dans des séquences mouvementées en Auvergne. 1963 (8e en Formule Junior, antichambre de la F2, sur Lola Ford #40). 1965 (13e sur Matra MS1 #54 en F3). 1967 (14e en F3 sur Lotus 35). 1970 (Il chute lors de la course 250 Inter, en moto, avec sa Yamaha Baranne après un second temps aux essais). Ensuite, quelques résultats mitigés : en 1971 aux 300 km de Charade (Kawasaki 500) ; 1972 (abandon en 500 cc sur Kawasaki au Grand Prix de France moto) ; 1973 (Inscrit sur Kawasaki au Prix FIM 750, il est avec Christian Bourgeois l’un des deux chefs de file de la contestation des pilotes français en Inter qui s’insurgent contre le manque de sécurité en bord de piste et boycottent la course) ; 1974 (sur Kawasaki, il abandonne en 350 et 500 au Grand Prix de France). A suivre…

Guy Lemaître/Agissons pour Charade

Contact

Vous souhaitez plus d’informations ?
Nous sommes à votre écoute pour répondre à vos enjeux